Justand Mots

Ecriture. Arts. Mots. Matière. Épaisseur. Hauteur. Élan. Sens. Saveur. Son. Musique. Rythme. Contraste. Images. Magie. Création. Forme. Echo. Âme.

L'HOMME SIECLE

Publié le 10 Mai 2017 par Céline Justand in Portrait

Il est comme un homme siècle, dans une mécanique des mots, du savoir, une com’ de base, une classe étudiée, beau, gosse, tout le monde voit. Photos. Il comprend vite, analyse vite, agit vite.
Au milieu de cette masse humaine.
Chasse, vite, court, vite, après tout, vite. Tout se voit. Personne ne se voit.
Vite. Son temps, son gibier, sa monnaie, sa cravate. Non, plus de cravate. Photos. Pas de sentiment. Ses clients, ses rendez-vous, ses mains serrées et une suite de contrats signés. Le spectacle des enfants, vidéo, le déjeuner chez les parents, photos, portable, mails, textos, messages, images. Trop d'images qui rendent sourd. Et la cambrure de sa femme superposée à celle de la pub télé, personne ne voit. Photos. Tout le monde voit. Des commentaires. Encore, t'es beau, t'es belle, t'es beau, t'es pas beau, encore, encore. C'est beau, c'est laid, c'est trop, encore, t'es pas beau, t'es pas belle, t'es, t'es pas, tais-toi, et toi, mais moi, et lui, il m'a dit, elle m'a dit. Vite. Encore. Non. Photos. Pas de commentaire. Rien ne se dit. Vite. Vidéo. Personne ne se parle. Plus de podium. Et des ultimatums, des compteurs qui tournent vite. Ça motive, ça motive. Vite. Un homme à terre ici. Rien ne se pense. Rien ne se dit. Tout se dit. Vite. Photos. Commentaires. Rien de plus. Un homme lucide. En action.
Il est sportif, parfois. Il aimerait être sportif parfois. Personne ne se voit. Photos. Tout se dit. Vite, un pote, des potes, un pot, se vider l’esprit, des pintes. Rire dans ce tout qui abrite, blague bête et méchante, encore une, plus bête, encore, drôle, rire bête et pas drôle. Photos. Pintes. Moments indispensables de potes. Photos. Pas présentables mais tant pis. Pas si drôle sans photos. Personne ne voit. Rire encore.
Rien ne s'entend. Rire fort qui s'entend. Tout s'oublie. Vite, le petit dernier, fragile mais pas trop. Nous sommes des hommes, alors pas de larmes, des claques, faut que ça claque. Le père doit montrer l’exemple. Fort. Vite. Action. Lui parler par l’action, montrer sans un mot, jouer et gagner, vite, tout lui dire sans un mot pour qu’il agisse vite. Loyal. Puissant. Pas de commentaire. Un mot parfois. Pas trop. Vite, fier. Photos. Une émotion qui vibre pour son petit garçon, gagnant. Il dira : pas mal. Pas de phrase, pas le temps. Photos. Rien ne se voit. Émotion. Personne ne se parle.
Et puis tant pis, personne ne voit. Vite. Sourire. Puis impassible.
Un homme de ce siècle, une place, cherchant son devoir, défendant son droit, prêt pour le combat, en fond vulnérable face à sa bulle femme/enfant. Habitude. Lassitude. Rien ne se dit. Tout se voit. Vite. Trop vite. Allez, prêt, feu, repartez. Divorce violent, coup dur face au temps. Vite pour qui. Au sol. Impasse. Tant pis tout le monde voit. Photos supprimées. Et il continue avec un vite au tapis. Moins de vite. Plus de fond. Plus de vrai. Action et visage mature, creusé. Gestes mesurés. Une nouvelle femme. Photos, pas celle-ci, photos,encore, celle-là, photos, pas réelle,encore, photos, valeur, sans valeur, choisir, choisir, choisir. Illusion de pouvoir. Rien ne se pense. Tout voir. Tout commenter. Tout montrer. Toujours pas de phrase. Pas de sujet. Pas de complément. Action. Tout se dire. Vite. Plus de place. Supprimer.
Plus de mariage s'il vous plaît. Plus de vite. Stop. Personne. Il regarde enfin. Moins vite.
Une femme qui l'aimerait. Une. Pas confiance. Peur. Reprendre confiance.
Ce sera une amie jusqu'à ce qu'elle soit dans sa vie. Il choisit. Avec elle ce sera oui. Repartir. Vite. Action.
La vie. Une vie d’homme ça se vit.
Un homme siècle c'est toute une vie.
Vite.

Texte : Céline Justand

 ©Alexandrine

-Justand Mots-