Justand Mots

Ecriture. Arts. Mots. Matière. Épaisseur. Hauteur. Élan. Sens. Saveur. Son. Musique. Rythme. Contraste. Images. Magie. Création. Forme. Echo. Âme.

Articles avec #bulle catégorie

DIALOGUE DANS UNE BULLE (Version absurde incompatible)

Publié le 10 Mai 2017 par Céline Justand dans Bulle

Deux personnages, A et B, dans un espace vide. Chacun d’un côté. Séparation par une porte.
A ouvre la porte.

"A : Tu viens, je t’ouvre la porte ?
B : Non, merci.
A : Mais viens. On va s’amuser.
B : Non, je ne crois pas.
A : Mais si, je t’ouvre la porte !
B : Ca ne va pas être amusant.
A : Mais si. Tu vas voir...
B : Je vois déjà!
A : C’est une chance pour toi.
B : Non! Merci!
A : Mais... Tu comprends rien !
B : Ha oui ?
A : Oui !
B : Non.
A : Mais si.
B : Toujours non.
A : Pourquoi ?
B : Je viens de te le dire.
A : Une porte ouverte. Tu saisie ?
B : Et alors ?
A : Et alors viens!!!
B : Non.
A : Mais si.
B : Non.
A : Ha d’accord… je vois.
B : Non, tu ne vois rien justement.
A : Mais viens, toi ! Tu vas voir.
B : Non, je vois déjà bien assez d’ici.
A : Mais non.
B : Mais si.
A : La porte est ouverte !!!!!
B : J’ai bien compris.
A : Bon…alors ?
B : Alors rien.
A : Je vois.
B : Non, tu ne vois pas.
A : Mais si.
B : Jte dis que non.
A : Tu m’énerves.
B : Toi aussi, tu m’énerves.
A : Donc on va où ?
B : Nulle part.
A : Je vois. Donc ?
B : Donc rien.
A : Mais viens...
B : Non. C’est pour ça que je ne viens pas.
A : Je ne comprends rien !
B : Je vois !
A : Alors viens.
B : Non. Je te le redis ça n’a pas de sens.
A : Mais si.
B : Ok !

B se lève, traverse son espace pour rejoindre le palier de la porte, la passe.
A et B sont face à face.

A : Voilà. Tu es enfin là.
B : Donc ?
A : Donc c’est tout.
B : Oui, c’est ce que je dis depuis le début.

B ressort, retourne dans son espace, et va tout au bout.

A : Mais viens…
B : Non.
A : Mais pourquoi ?

B revient jusqu’au palier, ferme la porte. Retourne dans son coin.
A tape à la porte.

A : Sinon, moi je viens.
B : Ben… non!
A : Mais si...Tu vas voir.
B : C’est la même chose.
A : Mais non.
B : Mais si.
A : Ouvre au moins.
B : Pourquoi faire ?
A : Tu comprends rien !!!
B : Non, TU comprends rien.
A : Ca m’énerve.
B : Je vois.
A : Ouvre alors! (Tapant sur la porte)
B : Non, justement, j’ouvre PAS DU TOUT là.
A : Mais on va s’expliquer.
B : C’est ce qu’on fait déjà.
A : Mais non.
B : Mais si.
A : Mais ouvre !!!
B : Non.
A : Je vais t’expliquer.
B : Je vois déjà.
A : Non, tu ne vois rien. Ouvre !!!
B : Non, TU ne vois rien. Et il n’y a rien à voir.
A : On ne se comprend pas.
B : Voilà !
A : Mais faut se voir.
B : N’importe quoi.
A : Je t’assure.
B : Ok !!!

B revient, ouvre la porte, reste dans son espace.
A et B face à face.

B : Donc ?
A : Voilà …On se voit.
B : Et alors ?
A : Et alors...et alors rien. Mais on se voit.
B : Ah d’accord ! Toujours rien donc. MAIS on se voit.
A : …oui.
B : Donc ?
A : Donc rien.
B : Voilà !!! Donc rien. Rien. "

A reste sur le palier.
B retourne dans son espace.
La porte reste ouverte entre les deux, puis se referme lentement toute seule, dans cet espace au milieu de rien.

Texte : Céline Justand

Photo : Les Graphiquants

commentaires

DIALOGUE DANS UNE BULLE (Version absurde compatible)

Publié le 10 Mai 2017 par Céline Justand dans Bulle

Deux personnages, A et B, dans un espace vide. Chacun d’un côté. Séparation par une porte.

"A : Il y a quelqu’un ?
B :  Oui
A : Vous existez ?
B : Oui, j’existe dans un espace vide.
A : Vous n’êtes pas une machine, ou une invention ?
B : Non, je suis une personne.
A : Ha oui ? C’est rare ici.
B : Et vous, vous êtes une personne ?
A : Oui. Bonjour.
B : C’est la preuve. Oui, bonjour.
A : Où êtes -vous ?
B : Je ne sais pas. Et vous ?
A : Moi, non plus.
B : Vous cherchez quelqu’un ?
A : Pas vraiment. Je vis tout simplement.
B : Moi aussi. C’est très vide ici.
A : Oui, tout est à faire.
B : Comment faîtes-vous ?
A : Comme tout le monde, comme je peux.
B : Et vous y parvenez ?
A : Oui. Par moment. Des instants cadeaux.
B : Je vous aurais bien invité mais…
A : ...Il n’y a pas d’accès.
B : Voilà.
A : Vous êtes déjà là cela dit.
B : Exactement.
A : Vous créez dans ce vide ?
B : Oui, sans cesse. Je crée. Ressens. Pense. Remplis. Rassemble.
A : Ce n’est jamais vide alors…
B : Non. Jamais. Et vous ?
A : Moi aussi. Je remplis avec mon tout. Je tourne en volupté des pensées nourrissantes créatives dans mon vide décoré.
B : Ça doit être original de votre côté ?
A : C’est créatif oui.
B : Ça part dans quel sens ?
A : Le sens n’est pas défini dans ce vide insensé inspirant.
B : Vous y respirez suffisamment ?
A : J’y respire très bien, inspiré par cet élan, j’éloigne l’aspiration du vide pour ne donner pouvoir qu’à l’inspiration de mes sens.
B : Le vide balance en équilibre dans une création des sens.
A : Vous avez compris ?
B : Evidemment !
A : C’est agréable de ne rien avoir à expliquer.
B : C’est simple.
A : Trouver notre égal dans la simplicité demande beaucoup d’effort de nos jours.
B : Suffit d’écouter.
A : Je vois.
B : J’entends que vous voyez.
A : Tiens…De la musique.
B : Ah oui. D’où ça vient ?
A : C’est doux, léger, flottant.
B : Ca rempli un vide que je n’avais même pas aperçu.
A : Vous restez ?
B : Je n’ai pas l’intention de partir."

La porte s’ouvre.

 

Texte : Céline Justand

Photo : Les Graphiquants

 

commentaires